Ce n’est qu’un au revoir a-t-on déjà entendu <3 oui. Mais dans le cadre d’un au revoir à la vie, là réside la difficulté de l’au revoir.

Ce ne sont que des mots, et pourtant, ces mots peuvent retenir bon nombre d’entre nous s’il ne sont pas dit, si l’on garde un « à demain » lorsque nous nous en allons. Car oui, si l’on dit à demain, Nous attendons de la ou le revoir demain. Alors que nous savons que nous sommes sur les dernières notes de cette vie : sur le pallier de vie.

La fin de cette vie n’est qu’un pallier vers la suite, merci Magali pour cette belle prise de conscience. Alors oui il est difficile de dire au revoir, difficile d’accueillir la fin de vie, surtout quand ce sont des êtres chers, surtout quand on a déjà vécu ça avant. On sait que c’est la fin, mais on a peur de souffrir à nouveau de cette perte. Même si, au fond, on sent la délivrance.

La délivrance pour celle qui passe de l’autre côté, celle qui ne souffrira plus, celle qui ne sera plus emprisonnée dans un corps qui la quitte petit à petit: celui qui nous fait mal.

Mais aussi la délivrance pour ceux qui restent. Même si elle ne sera pas immédiate, quoi que, ce moment où l’on ne se demande plus si l’être cher souffre, ce moment où l’on ne voit plus la personne qu’on aime perdre ses capacités. Bien sûr la vie est un cycle, bien sûr nous nous occupons de ceux qui nous élever quand vient leur tour d’être aidé. Mais à quel prix ? Celui du maintien dans une vie qu’il ne veulent plus ? Celui d’une vie dans laquelle nous ne sommes pas libre de découvrir le monde comme bon nous semble ?

Lors de ce palier, nous sommes tous dans cette salle d’attente, ce sas. Nous savons que le moment va arriver. Nous savons que ça va être dur, que nous allons pleurer. Nous savons tout ça. Peut-être est-il temps de voir plus loin que demain?

Le voyage va continuer pour tout le monde: et pour cette âme qui va rejoindre la source et continuer son chemin de vie, et pour nous qui restons et continuons le notre.

Et les mots ont tout leur poids pour libérer les maux : accueillons le au revoir, bonne nuit, ça va aller, je t’aime, merci, ou tout autre mot qui nous aide, à chacun de nous, de voir plus loin que demain.

<3

La difficulté de l’au revoir

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire