Il y a de ça quelques semaines, je discutais avec une amie. Après avoir comparé le développement personnel à des pelures d’oignons, on en est arrivées à se dire que c’était aussi comme des poupées russes (c’est quand même plus sympa, et ça fait pas pleurer).

L’expression « quand y’en a plus, y’en a encore » prend alors tout son sens. Cela serait trop simple de régler l’ensemble de sa vie en une séance de kinésiologie (ou autre!). On prendrait alors  comme thème « j’ai une vie épanouie », on ferait trois ou quatre corrections, et tout serait OK pour les années à venir.

Penses-tu !!! Non, le chemin vers soi c’est des mois, voire des années de compréhension. Pas de panique, tout se fait quand notre âme est prête. Et puis, pas obligé de creuser. Si notre vie nous satisfait comme elle est, je ne vois pas trop quelles motivations nous pousserait à aller voir ailleurs (si j’y suis?)

Alors pourquoi poupée russe? Eh bien parce que:

  • on va vouloir travailler sur un thème X. Pendant la séance, nous allons avoir des explications qui vont émaner et nous permettre de mettre des évènements de vie bout à bout. Il se peut que une seule séance sur ce thème là ne suffise pas. Dans ces cas-là, on reprend rendez-vous afin de continuer le travail
  • il se peut aussi que le thème X soit traité en une seule séance. Au cours de la séance, il se peut qu’on fasse un lien. On se dit qu’il serait pertinent de faire une séance sur ce nouveau thème
  • une fois le thème X traité, on pourrait dire que la vie reprend son cours. Mais le corps lui a intégré la séance. Il a enlevé une poupée russe. Et là.. surprise! L’apparition d’une nouvelle poupée, avec un nouveau thème à travailler!

Chacun est maître de soi. Ne soyons pas forcé de reprendre un rendez-vous ou de faire quelque chose si nous n’en avons pas envie / si on veut faire plaisir / si on se sent forcé. Soyons à l’écoute de notre corps.

Pour tout ça, la kinésiologie est pour moi une merveilleuse aide. Oui j’ai encore pas mal de poupées à découvrir, non ça ne sera pas toujours facile à intégrer. Ma motivation c’est de savoir que mon corps a emmagasiné des informations, mis des dénis en places, est passé en mode survie même par moment. Aujourd’hui je suis prête à comprendre tout cela. C’est pour cela que je reçois des séances de kinésiologie. C’est pour cela aussi que je me forme à cette merveilleuse technique, on peut faire de belles choses ensemble!

russian-1090697__180

L’effet poupée russe du chemin vers soi

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire