Moi qui pensait être loin de ça, c’est lorsqu’on ne s’y attend pas que l’addiction fait son entrée. Pour moi c’est l’addiction aux écrans! Bien sûr j’ai des raisons hyper importantes qui font que : j’ai le nez sur un écran (beaucoup trop) plusieurs heures par jour.

Donc il faut être présente sur les deux pages régulièrement, ne pas rater de publications des ambassadrices mon moment magique car elles sont toutes plus intéressantes les unes que le autres, très enrichissantes, créer les ateliers, faire les compte rendus des séances …

Et c’est pas fini !!! Il y a la rédaction du mémoire pour fin juin … Et puisque quand y’en a plus y’en a encore, bah c’est juste que j’avais envie de placer cette expression.

J’ai découvert mon addiction la semaine dernière alors que je demandais à mon conjoint une soirée déconnectée, quand soudain il me dit : « une soirée ? Si déjà tu m’écoutais, dès que tu rentres du travail tu es sur ton écran et tu ne m’écoutes même pas quand je te parle, du coup moi je me mets sur la tablette » Inutile de vous préciser que je trouvais qu’il était trop sur sa tablette hein (on ne balaye jamais assez devant sa porte avant de faire des reproches!)

Je vais donc me coucher sur cette discussion (et d’autres mais vous ne saurez pas tout quand même faut pas déconner) quand soudain … une heure plus tard … des crampes abominables aux intestins (tu sais juste au niveau du plexus solaire), j’ai de suite une pensée pour mon diaphragme, en lien avec le méridien poumon et qui vient parlr de tolérance … Tiens donc! Ca passera cette douleur …

Eh bien elle n’est pas passé cette cocotte ! J’en ai discuté avec mon conjoint le lendemain, je me suis fait une auto séance en santé par le toucher et j’ai eu l’info que je niais ma confiance dans mon couple! Bah oui, en tant que blessée d’abandon + + on ne balaye pas nos schémas mentaux comme ça ! « mais si on est sur nos téléphones c’est qu’on a plus rien à se dire ? Il va me quitter alors ?? » Pas de panique! Blessure d’abandon je t’ai reconnue, je te croyais partie, mais tu as en fait encore des choses à me dire <3

La douleur est quand même encore là. Un petit tour chez le médecin (oui parce que ça fait mal quand même!) : c’est des colites, un petit tour par le dictionnaire de Jacques Martel, une séance de Reiki par la délicieuse Florence qui m’en a même encore fait à distance merci à l’infini d’ailleurs <3. Me voilà au bout du traitement, sans douleur. Banco me direz-vous !?

Je dirais plutôt : Jackpot ! Depuis, nous ne prenons plus les téléphones quand nous passons des moments d’amoureux, des fins de journées ensemble ou encore si on regarde un bon film! On le sait, on est une génération ultra connectée c’est d’ailleurs génial pour se faire connaître mais il y a un moment où il faut savoir freiner si on veut garder le véritable amour dans nos vies : celui de nos partenaires de vie : conjoint, mari, amis, famille … Nous oublions parfois de profiter de l’essentiel sous prétexte que :

  • « non mais c’est important »
  • « faut que je publie ça sur ma page »
  • « je regarde juste ça et j’arrive »
  • « non mais je réponds juste à lui! » Et si je répondais à la véritable personne qui est en face de moi ?

He bien j’ai compris que j’avais du ménage à faire et je dirais même mieux, j’ai fais le ménage dans mon addiction car j’ai compris que je passais parfois à côté de ma vie à trop vouloir me faire une place.

Vaincre l’addiction aux écrans

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire